Photo Le petit guide du business plan

Le petit guide du business plan

La conception du business plan constitue la partie la plus redoutée par les entrepreneurs durant la réalisation de leurs projets. Pourtant, ce dossier semble d'une importance capitale dans la recherche d'un investisseur potentiel. D'ailleurs, qu'est-ce réellement ce dossier tant imposé par les partenaires financiers ?

Contexte

Le business plan représente une étape cruciale dans le long processus de création d'entreprise. Il s'agit, d'une part, d'un document pour l'entrepreneur, car il démontre la stratégie à mettre en œuvre, chaque membre de l'équipe et les moyens logistiques. D'autre part, c'est le principal dossier que les partenaires financiers réclament avant toute forme de négociation. En effet, le plan d'affaires constitue le moyen de persuasion des investisseurs potentiels. Le business plan comprend une partie textuelle et une partie chiffrée.

La partie textuelle détaille le projet. En effet, son auteur évoque 4 points essentiels, à savoir : le projet, l'entreprise, le produit ou le service, le marché et la stratégie. De plus, il facilite la compréhension du projet, présente l'entreprise, souligne les caractéristiques du produit ou service, entame une étude du marché et décrit la stratégie à adopter. La partie financière du dossier est constituée uniquement d'une multitude de tableaux pour classifier les prévisions financières liées au projet sur généralement trois ans.

Les aides à la conception du business plan

Plusieurs options s'offrent aux entrepreneurs pour la réalisation du plan d'affaires. Effectivement, ils peuvent recourir aux services d'un consultant. Néanmoins, les prestations des experts semblent coûteuses. Pour éviter les dépenses en trop, les logiciels 100 % libres sont à la disposition sur internet. En effet, ces programmes servent de guide dans l'estimation des prévisionnels financiers et la rédaction de chaque partie. Évidemment, les entrepreneurs sans aucune notion en comptabilité n'ont aucune difficulté à les utiliser.

Les entrepreneurs peuvent également s'inspirer des multitudes de modèles sur la toile. Ces modèles sont d'une grande utilité dans la réalisation du plan d'affaires. D'ailleurs, les exemples sous format MS Word, MS Excel, PDF… sont téléchargeable et surtout gratuit. De plus, les modèles proposent des plans d'affaires dans différents domaines comme : les restaurations, les entreprises commerciales, les startups… De surcroît, les exemples démontrent les parties incontournables qu'il faut mentionner dans le plan d'affaires.

Les fautes classiques

Outre la sous-estimation des coûts liés aux projets, les entrepreneurs commettent plusieurs fautes dans la conception de business plan . La première faute réside dans la méthodologie de rédaction. Effectivement, la mauvaise gestion de temps demeure la principale erreur des auteurs. De plus, les fautes dans la partie rédactionnelle sont en masse comme les longs résumés, l'ambigüité des termes, l'étroitesse des paragraphes… De plus, certaines erreurs sont commises dans l'élaboration des stratégies et dans l'étude du marché.

Cette liste non exhaustive montre les fautes classiques commises par les auteurs de projet. Il est toutefois important de limiter au maximum ces erreurs pour faire la meilleure impression possible auprès des potentiels investisseurs. Par ailleurs, un bon financement repose sur la qualité du business plan. Effectivement, les investisseurs, comme Iron Group (apprenez en plus sur cette entreprise ici : http://www.business-and-co.com/success-stories/iron-group-multi-service-entreprises/), filtrent les startups pour sélectionner les projets en ligne les plus innovants. Iron Group propose un investissement de 5 ans suivi d'un conseil en expertise pour garantir le succès du projet.